LA CHAIRE DE RECHERCHE PME/TPE CEDOC DU GROUPE ISCAE

La Chaire de recherche sur la PME/TPE est le fruit d’un partenariat entre le Groupe ISCAE et la Fondation Attijari Wafa Bank. La création de cette chaire de recherche sur les PME/TPE vise l’amélioration, l’avancement et la diffusion des connaissances dans des domaines particuliers de la recherche et de l’enseignement, domaines qui s’avèrent cohérents avec la mission, la vision et les objectifs stratégiques du groupe ISCAE.

Elle se propose d’être un levier de croissance et un espace de réflexion et de rencontre pour favoriser le développement de la réflexion autour des PME/TPE. La Chaire se donne comme principal objectif le développement et la diffusion de l’innovation managériale des PME/TPE à partir d’une analyse croisée entre les attentes du monde économique et la recherche académique ; et cela afin de comprendre leurs besoins et les conditions de leur développement.

Les activités de cette Chaire sont sous la direction d’un responsable de Chaire qui aura la charge :

  • de reconnaître, d’appuyer et de retenir des professeurs du groupe ISCAE dont la quantité et la qualité des réalisations en recherche et en enseignement en la matière sont confirmés, par leurs pairs et par la communauté universitaire;
  • d’attirer à l’ISCAE des professeurs très reconnus et éminents afin de faire en sorte que des domaines particuliers de la recherche et de l’enseignement deviennent des atouts stratégiques pour l’Institut..

Les principaux axes de travail de la Chaire sont les suivants :

  • Production et la diffusion des connaissances sur les PME marocaines ;
  • Mécanismes et conditions de financement de la PME ;
  • Entrepreneuriat, création d’entreprise et émergence de la PME ;
  • Evaluation des performances et conditions de développement de la PME ;
  • Modèles spécifiques de la PME marocaine : entreprise familiale, entreprise « féminine » ;
  • La recherche et développement et l’innovation au sein de la PME
  • Capital immatériel et le développement des PME : aspects de propriété intellectuelle
  • Diagnostic propriété industrielle des PME – Protection commercialle et industrielle
  • La Responsabilité Sociale des Entreprises ;
  • Etc.

A ce titre, les deux partenaires fondateurs de la Chaire PME/TPE ont décidé, d’un commun accord, de mettre en place un certain nombre d’engagements et actions communes qui sont les suivants :

  • Réaliser des projets de recherche en collaboration avec des institutions partenaires (laboratoires de recherche nationaux et/ou internationaux) sur des thématiques liées à la PME/TPE;
  • Mettre en place un concours qui récompense les trois meilleurs mémoires réalisés par les étudiants de l’ISCAE et qui portent sur des problématiques liées au développement du tissus économique PME et TPE dans toutes ses dimensions.

Ce concours est matérialisé par la remise de prix, accompagnés de rétributions symboliques qui seront remises aux étudiants dans le cadre d’une cérémonie annuelle organisée conjointement par Attijariwafa Bank et l’ISCAE.

  • Editer des rapports d’études annuels conjoints sur des thématiques relatives à l’entreprise et à l’entrepreneuriat ;
  • Organiser des évènements (colloques, conférences-débats, tables rondes, ateliers …) sur des thématiques liées à la PME/TPE ;
  • Proposer aux étudiants doctorants de l’ISCAE les thématiques qui peuvent faire l’objet d’une thèse de recherche et qui sont susceptibles de présenter un intérêt pour l’économie du pays, la promotion de l’initiative privée et les besoins de la banque. Toutefois, il est entendu que l’ensemble des thématiques seront considérées dans le cadre du concours, y compris celles proposées à l’initiative des étudiants ;
  • Réserver la priorité aux étudiants de la chaire de recherche « PME/TPE » dans le cadre de l’engagement d’admission de stagiaires par la banque.
Financement de la Chaire :

La Chaire PME élabore chaque son budget de fonctionnement. Le budget estimé pour l’année 2017 est de 300.000 DHS (cf budget ci-dessous). La banque Attijari WafaBank sponsorise la chaire de recherche « PME/TPE » à travers une contribution à l’investissement relatif à la création le fonctionnement et l’installation de la chaire, à hauteur de (montant à préciser) par année (budget à estimer), sur la durée de la convention de partenariat.

La Chaire se réserve le droit de solliciter et d’obtenir d’autres sources de financements d’organismes publics et/ou privés, nationaux ou internationaux, dans le cadre de conventions spécifiques. Elle peut également participer à des manifestations d’appel à projets concernant ses champs d’intérêt.

BUDGET DE FINANCEMENT DE LA CHAIRE PME/TPE DU Groupe ISCAE

  • Responsables de la Chaire :
  • Pr. Tarik EL MALKI :

    Directeur du Développement, des Relations Internationales et de la Recherche Scientifique, Groupe ISCAE

  • Pr. Karim AARAB :

    Pr. Karim AARAB : Directeur de la Chaire Enseignant – chercheur HDR – en droit des affaires

  • Partenaires de la Chaire :
  • FONDATION ATTIJARI WAFA BANQUE
  • MAROC PME
  • Laboratoires de recherche : FEMISE
  • Plan d’action 2017 :
  • Organisation de conférences et de tables rondes :
  • Conférence débat sur le rôle de l’Intelligence Economique dans la compétitivité des PME marocaines : 25 avril 2017
  • Stratégique meeting : PME et grandes entreprises : vers quelle(s) nouvelle(s) relation(s) ? comment rendre la PME attractive - Octobre 2017
  • Réalisation de projet(s) de recherche:

Forum Euro-Méditerranéen des Instituts Economiques (FEMISE) : « Identification des obstacles à l’amélioration de l’environnement des affaires et à l’intégration dans les chaînes de valeur mondiales des PME marocaines exportatrices ».

L’objectif de ce projet est de comprendre avec précision quelles sont les contraintes qui empêchent les PME marocaines de se développer, notamment, en saisissant des opportunités d’intégration dans des chaines de valeur mondiale.

Son apport est de pouvoir dégager, en matière de politique économique, un ensemble de mesures qui permettraient aux entreprises, plus spécifiquement, de moyenne et de petite taille d’être plus efficaces dans leur façon d’opérer et plus efficace aussi dans leur capacité à être mieux intégrées à l’international.